Vai direttamente ai contenuti
💲 50€ gratis sul vostro primo ordine - codice : WELCOME50
⭐️ 4.7/5 su Trustpilot | 250+ recensioni
💲 50€ gratis sul vostro primo ordine - codice : WELCOME50
💲 50€ gratis sul vostro primo ordine - codice : WELCOME50
⭐️ 4.7/5 su Trustpilot | 250+ recensioni
💲 50€ gratis sul vostro primo ordine - codice : WELCOME50
💲 50€ gratis sul vostro primo ordine - codice : WELCOME50
⭐️ 4.7/5 su Trustpilot | 250+ recensioni
💲 50€ gratis sul vostro primo ordine - codice : WELCOME50
logo PrintMyDTFlogo PrintMyDTF
Les erreurs à éviter lors du transfert d'un logo ou d'une image sur un objet

Les erreurs à éviter lors du transfert d'un logo ou d'une image sur un objet

Il n’existe pas encore de formule magique pour réaliser le transfert d’une image ou d’un logo sur objet de qualité. Vous pouvez néanmoins atteindre un résultat optimal en anticipant les erreurs les plus communes et en suivant les règles de base de l’impression sur objet. 


Du choix du matériaux à la préparation du fichier à transférer en passant par le contrôle qualité avant de passer à une impression en série… Nous revenons ensemble sur les 5 principales erreurs à éviter avant de vous lancer dans le transfert d’un logo ou d’une image sur un objet. 


1. Choisir un support et des consommables de mauvaise qualité 


Le choix de l’objet sur lequel vous allez transférer le logo de votre entreprise est déterminant. Il en va de même pour l’encre que vous allez utiliser : si elle est de mauvaise qualité, vos visuels en seront automatiquement impactés. 


La solution : pour de meilleurs résultats, évitez de préférence les textiles sublimés ou les matières qui ne résistent pas à la chaleur d’une presse à chaud. 


2. Ne pas utiliser la bonne technique d’impression en fonction du matériau de l’objet


En fonction du matériau que vous allez choisir, la technique de transfert ou d’impression sur objet la plus adaptée ne sera pas la même. Prenons un exemple, le t-shirt. Il existe trois méthodes principales pour transférer un logo ou un design sur du textile : 


  • La sérigraphie, qui consiste à réaliser des écrans originaux de votre logo sur le t-shirt, ce qui permet d’en réaliser en quantité. Cette méthode est donc idéale pour les grosses commandes et les couleurs vives. 
  • Les graphiques en vinyle sont créés par impression par transfert. Ils donnent donc un aspect et un textile plus dimensionnels, idéal pour les images simples. 
  • L’impression directe sur textile consiste à pulvériser de l’encre sur le vêtement. Elle est recommandée pour les plus petites commandes, lorsque le logo à transférer comporte une grande quantité de détails. 

Pour les surfaces dures (comme le PVC, le verre ou encore la céramique), la meilleure technique est l’impression de stickers UV-DTF. L'impression UV-DTF permet de reproduire des visuels haute résolution, d’obtenir des images claires et précises, fidèles à la réalité. Le tout sans avoir à envoyer votre support à l’imprimeur, qui vous fera simplement parvenir les stickers de votre logo pour personnaliser vos objets. 


De manière générale, tenez compte de la surface et de la texture d’impression afin de sélectionner la meilleure technique


3. Ne pas préparer le fichier du logo ou de l’image pour le transfert


La préparation de vos fichiers d’impression est une étape primordiale pour transférer un logo sur objet. Cela nécessite un minimum de connaissances en PAO et il est donc vivement recommandé de passer par une personne qui maîtrise les logiciels de création graphique (comme Photoshop), par exemple. 


Certaines règles doivent en effet être respectées pour obtenir un résultat de qualité. Par exemple, l’utilisation d’un fond transparent, une résolution de 300 dpi, la vectorisation des polices, ou encore le choix du mode colorimétrique CMJN. 


Assurez-vous également que les fichiers fournis le soient dans un format de fichier adéquat (.ai, .psd, pdf, .tiff) et que les dimensions correspondent à celles de la commande. 


4. Ne pas penser au positionnement et à l'alignement du logo sur objet


Les fichiers conçus sans tenir compte des marges d’impression peuvent également poser problème au moment du transfert d’un logo ou d’une image sur objet. Si l’illustration ou le texte est situé trop près de la ligne de coupe, il devra être ajusté afin qu’il ne soit pas coupé lors de l’impression. Généralement, les imprimeurs exigent un espace d’environ 0,125" à 0,0625" entre le texte et le bord du sticker pour s'assurer qu'en cas de décalage, les bords du logo ne soient pas rognés. 


Attention également à ce que l’image ne soit pas transférée au mauvais endroit. Utilisez pour cela un outil d’alignement pour centrer l’image sur votre objet. 


5. Zapper le contrôle de la qualité et des finitions 


Avant de lancer l’impression en série d’une dizaine voire d’une centaine d'objets à l’effigie de votre entreprise, pensez à demander un BAT (ou Bon à Tirer). Il s’agit d’une simulation d’impression qui vous permettra de vérifier la qualité du résultat final (qualité/précision de l’image, durabilité du transfert, contraste des couleurs, respect des dimensions du logo, lisibilité de votre slogan, positionnement de l’image, etc.)


Profitez de ce BAT pour faire une dernière repasse, ajouter des corrections ou demandez des ajustements si nécessaire afin que le résultat final corresponde exactement à ce que vous recherchez. 


Comment réussir le transfert d’un logo sur objet : faire appel à un professionnel 


Vous l’avez compris, beaucoup de choses peuvent mal se passer lorsque vous transférez une image ou un logo sur objet. Privilégiez donc la collaboration avec un imprimeur professionnel comme PrintMyDTF, qui pourra vous conseiller sur la meilleure technique de transfert et vous accompagner dans la préparation de vos fichiers d’impression.

Leave a comment

Your email address will not be published..